Formation Enseig - MENFOP

e-educ.net,
Numérisation
duministère
del'éducation
nationale et
de la formation
professionnelle
Menfop dj
Aller au contenu

Menu principal :

Formation Enseig

 

RETOUR SUR L'HISTOIRE DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

 
Le samedi 29 septembre s’est déroulé le 48 -ème concours de recrutement d'enseignants. Je profite de cette occasion pour remonter brièvement le cours de l'histoire de la formation des enseignants

 

La formation d'enseignants locaux a été décidé en 1967 par le président du conseil M. Ali Aref. Cette décision fait suite à une demande formulée une décennie plutôt par le sénateur Mohamed Kamil. Ces deux hommes ont voulu arriver à une éducation dispensée par des hommes et des femmes du pays. Et arriver à la longue vers une autonomisation dans ce secteur. Une idée soutenue par le SG du conseil de l'époque M.Abdallah Mohamed Kamil, l'intellectuel incontesté de cette période. But atteint en 1985 dans le primaire après le départ des coopérants tunisiens.
 

Ali Aref a aussi rapproché le monde rural à l’éducation en construisant des écoles jusqu'aux plus petits hameaux.
Le Cours Normal a été inauguré à la rentrée scolaire de 1970 par le président du conseil M. Ali Aref et par le Ministre de l'Education du territoire de l’époque Feu Hassan Gouled. La première promotion d'instituteur et institutrice djiboutien a été lancée ce matin du 15 septembre 1970.
 

En 1984 , le lieu a changé d’appellation et devient l'École Normale.
En 1990. L'École Normale change encore de nom en devenant le CFPEN (Centre de Formation du Personnel de l'Éducation Nationale) car il a débuté parallèlement un cursus en DEUG pour les bacheliers de certaines séries afin d'avoir des professeurs dans les collèges qui commencent à voir le nombre des élèves entrants augmentés. Cette partie deviendra le pôle universitaire , l’ancêtre de l'Université de Djibouti. Cette année de 1990 a vu aussi le déclin du statut de l’enseignant. L’instituteur titulaire de BEPC tombe de la catégorie B à la catégorie C à la fonction publique et devient instituteur adjoint. Et même chose pour le professeur titulaire de Deug qui bénéficie du titre de professeur adjoint. Les années 90 coïncident avec le recul du niveau des élèves et d'une forte émigration du corps enseignant.
 

En 2012, le CFPEN se transforme en Centre de Formation des Enseignants de l'Enseignement Fondamental (CFEEF) par une loi d'orientation et déménage. Et en 2017 le statut de l'enseignant remonte la pente avec le corps unique mis en place par un décret du président de la République M. Ismail Omar Guelleh sur proposition du Ministre de l'Education et de la Formation Professionnelle M. Moustapha Mohamed Mohamoud.

 
Moustapha Gaucher

Retourner au contenu | Retourner au menu