Controverse - MENFOP

e-educ.net,
Numérisation
duministère
del'éducation
nationale et
de la formation
professionnelle
Menfop dj
Aller au contenu

Menu principal :

Controverse

LE DISCOURS INACCEPTABLE DE M.GOD !
Le projet de port de l’Uniforme à l'école porté par le MENFOP et entré dans sa phase d'application depuis le 26 Juin dernier , passionne et fait couler beaucoup d'encre, notamment sur les réseaux sociaux.
Que l'opposition ( légale ou illégale ) en fasse un sujet de désaccord politique avec le gouvernement et critique le projet en tant que tel, c'est compréhensible et on peut considérer qu'elle est même dans son rôle. C'est le cas du Dr Abateh dont nous trouvons la réaction correcte par exemple.
Cependant, nous sommes fortement étonnés des propos tenus par M.Abdourahman God qui sortent carrément du lot et auxquels nous avons jugé utile de répondre et apporter les informations suivantes.
Dans une vidéo postée sur Facebook depuis l'étranger, l'ancien professeur de lettres s'exprimant en Somali déclare entre autres :
-qu'il n'existe aucune différence en terme vestimentaire entre les enfants Djiboutiens et qu'à ce niveau il n'y avait rien à corriger , d'où l'inutilité de recourir à l'uniforme.
- que l'école publique djiboutienne ne servait à rien et que les établissements privés dispensaient un meilleur enseignement qui fait que les élèves fréquentant cet enseignement obtenaient les meilleurs résultats au baccalauréat etc.
Sur ces deux points tout d'abord ,il convient de rappeler qu'il faut être aveugle pour ne pas constater que les enfants de Djibouti ne vivent ni ne s'habillent de la même manière selon qu'ils habitent tel ou tel quartier de la capitale ou selon qu'ils soient du milieu urbain ou rural.
Oui ,il existe malheureusement une nette disparité entre les enfants en terme d'habillement et à travers les uniformes, ce qui est recherché, c'est instaurer un symbole d'égalités à l'école publique, lieu de savoir et de l'éducation. C'est le fait de renforcer le sentiment d'appartenance à la communauté chez l'enfant qui est aussi recherché à travers l'uniforme et c'est important. Et puis, le port de l’Uniforme fait partie de toute une batterie de mesures entreprises depuis deux ans dans le cadre de la transformation de l'école que nous voulons inclusive et de qualité.
Pour ce qui concerne la réussite aux examens du baccalauréat, nous considérons que c'est tout simplement offensant à l'égard des enfants Djiboutiens et notamment à ceux de Balbala que de dire qu'ils sont nuls par rapport aux enfants du lycée kessel ou autres établissements ( dont la plupart à but lucratif seulement )quand on sait que les meilleures notes au BAC sont obtenues chaque année par les élèves de nos lycées.
Pire, M.GOD lance un appel à une sorte de désobéissance civile en demandant aux Djiboutiens de ne pas envoyer les enfants à l'école .
Il s'agit là d'un propos inacceptable et mal intentionné. Par conséquent, le MENFOP demande à M.Abdourahman God de revenir sur cette déclaration jugée irresponsable.

Pour le MENFOP,
Mohamed B. Siradj , Ct du Ministr
e
Retourner au contenu | Retourner au menu