Autonomie - MENFOP

e-educ.net,
Numérisation
duministère
del'éducation
nationale et
de la formation
professionnelle
Menfop dj
Aller au contenu

Menu principal :

Autonomie

De l’autonomie fonctionnelle à l’autonomie régionale.

 

 
 
L'OTI 5ème année, ou l'objectif terminal d'intégration de la 5ème année.
 
C'est aussi un des moments le plus importants de l'approche par les compétences : l'enfant entrainé durant toute l'année, est mis face à des difficultés similaires à celles rentrées pendant son apprentissage. Ce qui lui permet de mobiliser rapidement ses connaissances et de comparer le problème rencontré à des situations qu'il avait bien assimilée et qui lui avaient été aussi favorables ou que le maître les avait bien corrigées : il met en parallèle les situations. On peut dire alors qu’il est apte à affronter tout seul n’importe quelles difficultés de son niveau. Autrement dit, il a déjà toutes les techniques nécessaires pour aplanir les obstacles qui peuvent surgir durant l’examen. Il est bien équipé pour surmonter tout difficulté de ce stade de 5ème année. Ceci nous rappelle une loi fondamentale de la psychologie moderne, à savoir l’autonomie fonctionnelle qui prône qu’un têtard n’est pas inférieur à une grenouille. C’est-à-dire que le premier a tous les mécanismes nécessaires pour survivre à son cycle et qu’il n’envie en rien à la grenouille. Aussi, dans l’approche par les compétences, l’enfant n’est-il pas autonome et intègre dans ce second cycle de l’enseignement de base (5ème année) comme le têtard. Ne plus croire donc que nos enfants sont êtres très inférieurs à nous ou dépendants de nous ; ils sont simplement en train de vivre leur cycle.
 Depuis l’arrivée du nouveau ministre S.E.M. Moustapha Mohamed Mahamoud, l’OTI de la 5ème année est décentralisé ; chaque région a son propre jury. Cette décentralisation démontre mieux que tout autre chose qu’on s’achemine vers une autonomie régionale achevée

Retourner au contenu | Retourner au menu